auto:

 Nouveauté (227)
mini_img Par christophe
Jeu.13 Dec à:20h37
 Nikon hybride (16)
mini_img Par Fab
Mer.26 Sep à:21h53
 Back to Nikon (5)
mini_img Par christophe
Ven.18 Mai à:03h46
 * Love story (0)
mini_img Par Zoomy
Lun.15 Fev à:21h04
 Devinette pour Christophe (1)
mini_img Par christophe
Mar.29 Dec à:00h00
 * Konica Hexanon 21mm f/2.8 (15)
mini_img Par christophe
Lun.21 Sep à:13h08
 

Par manque de combattants, le forum Street-photo & Cie a fermé ses portes le 24 Juin 2015.

Il restera en ligne quelques mois pour que le talent de ses participants et notre amitié ne soient pas oubliés.

Six années d'une aventure merveilleuse se terminent dans la tristesse des membres les plus fidèles.
Aller à: (forums)
 
Ligdo
useravatar
online
User Info

Re: Un livre sur les lieux abandonnés au Japon

J'aime. Magnifique idée de cadeau.
Dominique
Le forum a cessé son activité ! Vous ne pouvez plus vous enregistrer pour pouvoir y écrire, utiliser le chat etc...
Joz
useravatar
online
User Info

Re: Un livre sur les lieux abandonnés au Japon

Belle série et un vrai coup de coeur pour "Freedom house" et "Ecole abandonnée".
Amicalement.

Joz
Le forum a cessé son activité ! Vous ne pouvez plus vous enregistrer pour pouvoir y écrire, utiliser le chat etc...
BabWeb
.
useravatar
online
User Info

Re: Un livre sur les lieux abandonnés au Japon

Meow écrivait:

En attendant, si vous avez des endroits du Japon que vous aimeriez voir en photo, n'hésitez pas
Très volontiers en ce qui me concerne.

Tokyo vu par Meow, en noir et blanc ou en couleurs, mais surtout là où tu aimes flâner (si tu en as le temps) et qui nous permettrait, peut-être, de cerner un peu mieux cet univers qui nous est si étranger.
Le forum a cessé son activité ! Vous ne pouvez plus vous enregistrer pour pouvoir y écrire, utiliser le chat etc...
christophe
Admin freaks
useravatar
online
User Info

Re: Un livre sur les lieux abandonnés au Japon

Meow écrivait:

Alors il vaut mieux être à l'affût des mimiques, réactions nerveuses et non-intentionnelles car leurs paroles ne valent pas grand chose
Voila, c'est ça dont je parlais. J'ai une sensibilité particulière pour sentir l'atmosphère qui se dégage des gens, l'impression de ressentir ce qu'ils éprouvent assez facilement. Un sorte de don inné pour le 'comportementalisme' qui m'a souvent joué des tours en exaspérant mes réactions ?
Je m'attendais à tomber sur des gens vraiment étrangers, dont je ne pourrai pas décrypter le comportement. Et bien, non, lors de cette réunion, qui était importante pour moi, face à tout le staff de management de cette société Japonaise, j'ai cru sentir assez facilement ce qu'ils pensaient et entendais très clairement les "Non" derrière leurs "yes" gênés et un peu interrogatifs ou leurs "it is difficult".
J’avais un passé avec eux, ils avaient utilisés beaucoup de suggestions qu'on leur avait offertes les années précédentes, et m’accueillaient avec une sorte de sympathie distante, un peu de reconnaissance, un respect particulier et une bonne dose de curiosité.
De mon côté, j'avais adopté une attitude modeste et zen, en retrait, avec une légère méfiance  'amusée' et la plus extrême politesse dont j'étais capable.
Ceci dit, cette conférence fut un échec et je ne les ai pas convaincus de mon projet avec eux. Quand au staff lui-même, j'avais l'impression d'être en face d'un commando d'élite.  pas une faille. Difficile aussi, de comprendre la véritable hiérarchie, qui je devais convaincre: j'avais remarqué que leurs regards allaient souvent chercher les réaction d'un personnage en retrait, qu'on ne m'avait pas particulièrement présenté et qui n'a pas ouvert la bouche.
Aussi, l’extrême prudence des participants, quand un de leurs collègues lui demandait sa position sur un point précis. Avec l'impression qu'on le chargeait d'une tache dont le questionneur ne voulait pas s’acquitter, plutôt que son avis réel.
Cette expérience ultra courte (4 heures) m'a marqué, et donné envie d'en savoir plus sur ce pays.
A propose du Tatemae, est-ce, au fond, très différent des règles de politesse des diner mondains de la haute bourgeoisie Parisienne (en voie de disparition)  ?
J'appréciais, enfant, cette politesse compliquée, à la fois pleine de délicatesse et de respect, et, au fond, assez violente. Parce qu'elle est censée donner à l'invité du confort et, dans le même temps, est un critère d'exclusion impitoyable.

Ton expérience doit-être passionnante et difficile. Pleine de solitude, j'imagine, je pense à "Soie", ce sublime roman d'Alessandro Baricco
C'est curieux, chez les photographes, ce besoin de se faire des films !
http://www.esperado.fr
Le forum a cessé son activité ! Vous ne pouvez plus vous enregistrer pour pouvoir y écrire, utiliser le chat etc...
chipiron
Taxodermiste
useravatar
online
User Info

Re: Un livre sur les lieux abandonnés au Japon

L'article du site Kampai est très éclairant et intéressant.
Je sais que le sourire, aussi, en Asie est souvent mal perçu par les occidentaux, en particulier quand il masque une gène que nous ne savons pas déceler. Ce sont des choses fascinantes que de mesurer à quel point ce qui coule de source, fait sens pour nous, peut être ailleurs si différent.
C'est amusant, j'ai lu récemment un article* sur Montaigne et sur le fait que dans les discussions il était capable d'adopter le point de vue de son contradicteur alors qu'au fond il n'était pas convaincu, pas tant par hypocrisie que par civilité et en quelque sorte éviter de dissuader l'échange.  (" Et m’accommode aux accusateurs, souvent plus, par raison de civilité, que par raison d’amendement : aimant à gratifier et à nourrir la liberté de m’avertir, par la facilité de céder.").

Bon à un niveau plus concret, au quotidien, cela doit être difficile.

* tiré d'une série d'émissions : http://www.franceinter.fr/emission-un-e … -montaigne
"Je suis beau, mais j'ose plus le maillot." - "Je m'aime, je vais arrêter la crème."     - http://architeuthix.smugmug.com/
Le forum a cessé son activité ! Vous ne pouvez plus vous enregistrer pour pouvoir y écrire, utiliser le chat etc...
Meow
France
useravatar
online
User Info

Re: Un livre sur les lieux abandonnés au Japon

Oui Christophe, c'est possible de se faire de vrais amis même si ça prends beaucoup de temps. C'est facile avec ceux qui ont eu une expérience à l'étranger de quelques années, pour les autres il faut gagner leur confiance ce qui se trouve être difficile avec nos têtes de blanc-becs. Personnellement, on me prends encore et toujours pour un "player" alors que je suis quelqu'un de confiance sentimentalement parlant. Selon le quartier, quand je marche dans la rue, j'ai l'impression d'être un sal... et j'ai envie de me cacher. Enfin, c'est comme ça, je suis content d'avoir une fiancée japonaise et tous ses amis et sa famille m'aime. Finalement, une famille, c'est de loin la meilleure manière de s'intégrer.

Savoir ce qu'ils pensent vraiment ? À moins d'en être justement très proche, c'est impossible. Alors il vaut mieux être à l'affût des mimiques, réactions nerveuses et non-intentionnelles car leurs paroles ne valent pas grand chose... à voi r : "tatemae" sur Google smile C'est le même problème entre-eux. Je simplifie parfois le phénomène et je dis que les Japonais utilisent souvent des "white lies".
Le forum a cessé son activité ! Vous ne pouvez plus vous enregistrer pour pouvoir y écrire, utiliser le chat etc...
chipiron
Taxodermiste
useravatar
online
User Info

Re: Un livre sur les lieux abandonnés au Japon

Chouette travail, étrange voyage. J'ai été frappé ; je me suis souvent surpris à tenter d'imaginer ce que devait être la vie dans ces lieux, à les repeupler. C'est plus difficile lorsque le traitement est plus marqué mais, à l'exception de l'inclinaison qui me distrais immanquablement, j'ai accroché. C'est une prouesse, car si je suis fasciné par les lieux abandonnés, il est assez rare que j'en trouve des photos qui me captivent.
"Je suis beau, mais j'ose plus le maillot." - "Je m'aime, je vais arrêter la crème."     - http://architeuthix.smugmug.com/
Le forum a cessé son activité ! Vous ne pouvez plus vous enregistrer pour pouvoir y écrire, utiliser le chat etc...
juno
useravatar
online
User Info

Re: Un livre sur les lieux abandonnés au Japon

J'ai parcouru plusieurs fois ton site, c'est toujours un réel plaisir de pouvoir regarder ces lieux, l'architecture nippone et leur histoire. Merci!
L'art vache
Le forum a cessé son activité ! Vous ne pouvez plus vous enregistrer pour pouvoir y écrire, utiliser le chat etc...
christophe
Admin freaks
useravatar
online
User Info

Re: Un livre sur les lieux abandonnés au Japon

Comme quoi on se fait de fausses idées, trompé par les images du métro de Tokyo aux heures de pointe, des caissons dortoirs etc...
Une question un peu intime, as-tu réussi à te faire de vrais amis Japonais et leur méfiance/distance envers les étrangers est-elle, aussi, devenu un mythe ?
J'avais eu des relations commerciales avec les directeurs Japonais d'une grosse société. On m'avait dit que c'était difficile de savoir ce qu'ils pensaient etc... et j'avais été surpris de constater qu'il n'en étais rien. Je sentais leurs réticences quand quelque chose les ennuyait, et même entendais leurs refus quand ils répondaient oui avec un petit sourire gênè, ennuyé ;-)
J'étais entré un peu terrorisé dans la salle pour la première réunion et en étais sorti assez heureux. Curieuse impression, un sentiment de sympathie, une certaine douceur, et en même temps, une force évidente, pas facile de les amener là où ils ne voulaient pas aller. Très pragmatiques, très solidaires entre eux, mais, finalement, assez curieux et ouverts.
C'est curieux, chez les photographes, ce besoin de se faire des films !
http://www.esperado.fr
Le forum a cessé son activité ! Vous ne pouvez plus vous enregistrer pour pouvoir y écrire, utiliser le chat etc...
Meow
France
useravatar
online
User Info

Re: Un livre sur les lieux abandonnés au Japon

Le pays n'est pas surpeuplé, c'est même plutôt le contraire. Il me semble que c'est aussi le pays dont le déclin démographique et le plus prononcé dans le monde ! Je ne compte pas le nombre de villages et même de petites cités complètement délaissées que j'ai croisé. Bien-sûr, il y a du monde beaucoup à Tokyo et Osaka mais même dans les grandes villes les taux d'occupation des immeubles ne sont pas si élevés que ça (trop cher). Par contre c'est dans les environs de Tokyo, un peu moins blingbling et aussi beaucoup plus bas en terme d'architecture, que les familles se rassemblent.
Le forum a cessé son activité ! Vous ne pouvez plus vous enregistrer pour pouvoir y écrire, utiliser le chat etc...
  Haut

Infos du forum

Statistiques du forum:   Nb total d'utilisateurs: 391  Nb total de sujets: 810  Nb total de votes: 28  Nb total de messages: 10419  Nb de messages depuis 24h: 1
 Infos utilisateurs:   Membres en ligne: 0   Invités en ligne: 47
rss