auto:

 Pour parler d'une renaiss... (106)
mini_img Par Fab
Mer.1 avr à:12h42
 [TU] Street photos et com... (3890)
mini_img Par Fab
Mar.3 Mar à:00h27
 Nouveauté (227)
mini_img Par christophe
Jeu.13 Dec à:20h37
 Nikon hybride (16)
mini_img Par Fab
Mer.26 Sep à:21h53
 Back to Nikon (5)
mini_img Par christophe
Ven.18 Mai à:03h46
 * Love story (0)
mini_img Par Zoomy
Lun.15 Fev à:21h04
 Devinette pour Christophe (1)
mini_img Par christophe
Mar.29 Dec à:00h00
 * Konica Hexanon 21mm f/2.8 (15)
mini_img Par christophe
Lun.21 Sep à:13h08
 

Par manque de combattants, le forum Street-photo & Cie a fermé ses portes le 24 Juin 2015.

Il restera en ligne quelques mois pour que le talent de ses participants et notre amitié ne soient pas oubliés.

Six années d'une aventure merveilleuse se terminent dans la tristesse des membres les plus fidèles.
Aller à: (forums)
 
Gekos
Streetosphérique
useravatar
online
User Info

Re: Principes généraux d'un développement à la maison

Merci Babweb... faudrait que je mette quelques photos quand même... vais tenter de faire ça dans la semaine wink
"Je ne veux pas gagner ma vie, je l'ai" (B. Vian)
Le forum a cessé son activité ! Vous ne pouvez plus vous enregistrer pour pouvoir y écrire, utiliser le chat etc...
BabWeb
.
useravatar
online
User Info

Re: Principes généraux d'un développement à la maison

Pour un premier jet il me semble que tu as dis l'essentiel, très bon travail !
Si, ceux qui souhaitent se lancer dans le développement de leurs pellicules, suivent tes conseils, les modes opératoires, regardent bien les vidéos dont tu as donné les liens, je pense que la partie sera gagnée et (c'est me semble-t-il le principal) éprouveront du plaisir.
J'ai, pour ma part, descendu ma cuve Colorinox du grenier, l'ai nettoyée. L'Ilford ID-11 est prêt.

Merci Gekos pour ce travail de synthèse et de pédagogie okdoc
Le forum a cessé son activité ! Vous ne pouvez plus vous enregistrer pour pouvoir y écrire, utiliser le chat etc...
Gekos
Streetosphérique
useravatar
online
User Info

Re: Principes généraux d'un développement à la maison

Voilà déjà un premier jet, je reviendrai peut être sur certains points, n'hésitez pas à dire si j'ai oublié un petit quelque chose ou si un point n'est pas assez clair okdoc
"Je ne veux pas gagner ma vie, je l'ai" (B. Vian)
Le forum a cessé son activité ! Vous ne pouvez plus vous enregistrer pour pouvoir y écrire, utiliser le chat etc...
Gekos
Streetosphérique
useravatar
online
User Info

Re: Principes généraux d'un développement à la maison

Le développement :
Ne connaissant que le noir et blanc, je ne m’avancerai pas ici sur le dév couleur… si certains ont envie de continuer ce post ce sera avec plaisir ! sinon faudra attendre que je m'y mette big_smile

Le principe dans les grandes lignes :
1)    Préparer les produits
2)    Verser le révélateur un temps donné, puis vider (et récupérer).
3)    Verser le bain d’arrêt et vider (et récupérer).
4)    Verser le fixateur, vider (et récupérer).
5)    Rincer le film.
6)    Sortir le film de la spire et l’étendre pour séchage.

1)    On prépare tous les produits avant tout. Une fois lancée, la procédure ne laisse pas le temps de trop tergiverser.
On préparera une bassine d’eau amenée à une température donnée, à peine supérieure à la température voulue (généralement 20°c). Cela laisse le temps aux produits, contenants plongés dans le bain marie durant quelques temps, de monter à la température voulue pour le début du développement.

2)    Le révélateur :
Il s’agit de laisser baigner le film un temps donné dans le révélo en fonction du produit choisi, de la pellicule et de la température de la solution.
Des tas de produits et de manières de faire, mais globalement il s’agit de faire une grosse série de rotations de la cuve au départ (afin d’agiter les produits), puis au fur et à mesure et de manière régulière (afin de renouveler le produit en contact avec la pellicule). On parle souvent de 30 secondes de retournements initialement puis de 2-3 retournements toutes les minutes. Il convient après chaque série de retournements de "tapoter" le fond de la cuve pour faire remonter d'éventuelles bulles, sur un torchon plié posé sur le plan de travail par exemple.
Encore une fois cela dépend des procédés suivant les marques de révélateur. Tout est dans les notices !
Un lien intéressant donnant des temps liés au couple film/révélateur : http://www.digitaltruth.com/devchart.php?doc=pushproc.
Le temps de développement change en fonction de la température. Plus elle est élevée, plus rapidement le film sera développé. Un lien utile pour cela : http://www.digitaltruth.com/devchart.php?doc=timetemp.
Le révélateur est un produit dit toxique, on ne s’en débarrasse pas en le jetant simplement mais en déchetterie ou point éco. On récupère donc le produit une fois utilisé.
Le révélateur est un produit qui se conserve plutôt mal dans le temps. On peut choisir différents types de dissolutions suivant les produits, certaines feront une solution à usage unique, d'autres à multi usage (mais quoiqu’il arrive le révélateur préparé devra être utilisé dans un laps de temps relativement court…

3)    La solution dite de « bain d’arrêt » : on la laisse agir durant 30sec à une minute. C’est une solution acide permettant de stopper l’action du révélateur.
C’est un produit qui existe vendu tel quel ou fait maison. Très simple et économique, il suffit de diluer au quart du vinaigre blanc dans de l’eau. Le vinaigre blanc est à 8° initialement et une fois dilué, on obtiendra une solution à 2°…
Cette solution se conserve sans problème et peut être utilisée sur de nombreux films.

4)    Le fixateur.
En général on laisse tremper 5 minutes avec des agitations régulières pour renouveler le produit (il existe aussi des fixateurs rapides). Une fois fixé, le film peut tout à fait être soumis à la lumière.
Produit réutilisable et qui se conserve bien, dans un contenant opaque si possible.

5)      BIEN rincer la pellicule.
Il s’agit d’éliminer totalement les résidus de fixateur. Un bon quart d’heure de lavage en renouvelant l’eau (on utilisera l’eau ayant servi au bain marie, à la température proche de celle des autres produits). Plusieurs bains successifs de quelques minutes, agitations…

Au final, il est conseillé un tout dernier bain avec un agent mouillant. Ceci permet de faire écouler l’eau lors du séchage de la pellicule. On peut utiliser un produit spécifique ou encore une goutte de produit vaisselle. Ce dernier bain peut se faire avec de l’eau distillée afin d’éviter toute trace de calcaire au séchage.

6)    Ouvrir la spire (attention, en douceur pour ne pas plier le film, s’entrainer au préalable) et en sortir le film. Le passer entre deux doigts pour évacuer l’eau au maximum. Attention, à la moindre sensation de grain ou de corps étranger il faut l’enlever sous peine de rayer le film (généralement tout se passe bien !).

7)    Suspendre le film dans une pièce propre (les poussières se collent facilement sur un film humide), et le lester par le bas avec une ou deux pinces à linge pour éviter les courbures.
"Je ne veux pas gagner ma vie, je l'ai" (B. Vian)
Le forum a cessé son activité ! Vous ne pouvez plus vous enregistrer pour pouvoir y écrire, utiliser le chat etc...
Gekos
Streetosphérique
useravatar
online
User Info

Re: Principes généraux d'un développement à la maison

De la bobine de film à la spire :
Il s’agit donc d’insérer le film entièrement dans une spire. La spire est un système qui permet d’enrouler le film en laissant l’espacement nécessaire entre chaque tour de film afin que les produits puissent agir sur l’ensemble de la pellicule.

La mise en spire :
c’est la partie la plus délicate de l’opération. S’entrainer un minimum avant tout parait nécessaire. Manipuler en plein jour avec un vieux film ou un neuf sacrifié… réitérer les yeux fermés. Une fois ceci acquis, y’a plus qu’à se lancer !
Étant donné qu'il est assez long et délicat de décrire tout ça, je ne vous propose qu'une description sommaire et vous invite à regarder les vidéos correspondantes wink

En chambre noire donc !
Il conviendra de bien visualiser l’emplacement des différents outils puis d’éteindre la lumière. Laisser passer quelques minutes pour s’assurer qu’il n’y ait bien aucune fuite de lumière dans la pièce, les yeux s’habituant à l’obscurité doucement, une fuite de lumière sera vite détectée au bout de quelques temps d’adaptation.
Tout d’abord sortir le film de sa bobine.
Pour le format 135 il faut décapsuler la bobine. Avec les ciseau il s’agira de couper l’amorce de film pour pouvoir l’insérerer correctement dans la spire.
Pour le format 120, il suffit de dérouler le papier protecteur. A un moment donné on sent le film arriver au bout des doigts. Séparer  le papier du film jusqu’au scotch les maintenant liés. Sans plier le film il faut décoller le scotch (qu’il reste sur le film ou sur le papier importe peu, on peut développer avec ce scotch inclus).

Les spires sont prévues pour assurer les différents formats de film. Une petite manip' le permet : la spire est composée en fait de deux parties mobiles qui s'emboitent. On les sépare en faisant une rotation inverse sur les deux moitiés. Au remontage, on peut alors choisir le format de film en les clipsant sur différentes encoches prévues pour (opération assez instinctive).
Deux grands types de spires coexistent
-    les spires inox où le film est pincé au centre et où le film est enroulé vers l’extérieur.
-    Les spires plastiques dans lesquelles on insère depuis l’extérieur le film via deux encoches munies d’une sorte de « frein » (des billes). Le film peut avancer vers l’intérieur de la spire mais non ressortir, le système bloquant le film à cet effet. Une fois le début du film inséré, on actionne les deux demi-spires par rotations successives, le film s’enroule.

Quelques vidéos qui vous parleront tout de suite mieux !
Mise en spire d'une pellicule 135 dans un spire plastique
Mise en spire d'une pellicule 135 dans un spire inox
Mise en spire d'une pellicule 120 dans un spire plastique
Mise en spire d'une pellicule 120 dans un spire inox

Une fois la spire chargée, l’insérer sur l’axe et la bloquer en bas de l’axe avec la petite goupille. L’axe trouve ensuite sa place dans la cuve. Après ça on met en place la partie supérieure (qui assure l’étanchéité lumineuse et permet d’introduire les liquides). Et enfin le bouchon (assurant l’étanchéité liquide).
On peut alors rallumer la lumière dans la pièce, car la partie en chambre noire est terminée !
La pellicule en cuve, plus rien ne presse, on peut laisser en l’état quelque temps sans soucis… car il faudra se ménager du temps pour le développement proprement dit.
"Je ne veux pas gagner ma vie, je l'ai" (B. Vian)
Le forum a cessé son activité ! Vous ne pouvez plus vous enregistrer pour pouvoir y écrire, utiliser le chat etc...
Gekos
Streetosphérique
useravatar
online
User Info

Principes généraux d'un développement à la maison

Un petit topo traitant du processus général.
Je ne vais pas aborder trop les différents produits et marques ici, le sujet Techniques de développement sera plus approprié pour cela...

Déjà pour commencer, le matériel nécessaire :
-    Une pièce totalement obscure ou à défaut un manchon (ici par exemple)
-    Une cuve de développement (Paterson, Jobo sont parmi les plus connues...).
-    Pour les films 135 (24x36mm) : une paire de ciseau et un décapsuleur.
-    Un thermomètre, un verre doseur, une bassine
-    Quelques contenants (bouteilles plastique, tupperware……)
-    Des pinces à linge
-    Les produits nécessaires au développement (voir plus loin).

Le principe est simple.
Il s'agit, en pièce noire, d'insérer le film exposé dans une spire. Elle-même sera mise dans la cuve de développement et la cuve fermée (seulement cette procédure nécessite une totale obscurité du fait du maniement du film non encore développé). On pourra donc par la suite, hors chambre noire et lorsqu'on aura un peu de temps devant soi, y verser les différents produits à l’intérieur et ce sans laisser entrer de lumière.
La cuve n’est que le récipient permettant de faire baigner le film dans les diverses solutions de développement tout en conservant l’obscurité
"Je ne veux pas gagner ma vie, je l'ai" (B. Vian)
Modifié par:  Gekos (Samedi 26-Mar-11 à 23h.58)
Le forum a cessé son activité ! Vous ne pouvez plus vous enregistrer pour pouvoir y écrire, utiliser le chat etc...
  Haut

Infos du forum

Statistiques du forum:   Nb total d'utilisateurs: 391  Nb total de sujets: 810  Nb total de votes: 28  Nb total de messages: 10438  Nb de messages depuis 24h: 1
 Infos utilisateurs:   Membres en ligne: 0   Invités en ligne: 33
rss