auto:

 * Love story (0)
mini_img Par Zoomy
Lun.15 Fev à:21h04
 Nouveauté (219)
mini_img Par christophe
Lun.8 Fev à:16h47
 Devinette pour Christophe (1)
mini_img Par christophe
Mar.29 Dec à:00h00
 * Konica Hexanon 21mm f/2.8 (15)
mini_img Par christophe
Lun.21 Sep à:13h08
 Adieu et merci à tous (12)
mini_img Par Fab
Ven.26 Jun à:19h40
 Rencontre avec un autopor... (3)
mini_img Par christophe
Ven.19 Jun à:16h05

Menu

Une des photos du forum

0703111944_Milieu.jpg
5 invités et 1 membre en ligne
Visiteurs: : 392754

Passer en Noir et Blanc

EnvoyerImprimer
Index de l'article
Passer en Noir et Blanc
Page 2
Page 3
Page 4
Page 5
Toutes les pages
Bonjour,
je ne suis pas le plus apte à donner des conseils sur la meilleure façon de transmettre une émotion en passant de la couleur au noir et blanc. Je compte sur les membres de ce chouette forum pour mettre leur sensibilité artistique en oeuvre pour compléter mes  conseils techniques.

Avant d'attaquer les techniques à travers les logiciels Lightroom puis Silver Efex pro de Nik Software/Google, je vais d'abord rester général et essayer d'expliquer pourquoi on doit mettre ses photos en niveaux de gris, à notre époque du tout couleur? Ensuite je présenterais les différentes méthodes, puis on ira les réaliser dans ces deux logiciels.

On parle généralement de 'noir et blanc' pour des reproductions qui ne comportent aucune couleur et seulement du blanc, du noir ainsi que divers niveaux de gris.

Ce passage aux niveaux de gris, communément appelé Noir et Blanc, est il un effet de mode ou un usage  raisonné d'une source incontestable de vérité et de qualité permettant de mieux transmettre l'émotion reçue à la prise de vue, qu'avec une 'simple' image en couleurs?

Avec les photos en  niveaux de gris, vous entrez dans le royaume de l'esthétique, de l'image épurée, de l'image plus lisible.
Pensez  Japonais, une feuille blanche et quelques traces de pinceau puis comparez à un tableau de nos peintres européens pleins de couches de couleurs. Un petit bouillon japonais bien clair avec deux ou trois légumes entiers à la surface et une soupe paysanne de nos régions avec du choux du lard, pommes de terre et poireaux.
A l'œil je préfère souvent la légèreté des japonaiseries, pour ma bouche, je préfère la soupe de ma campagne bretonne. La 'vérité' si elle existe doit se trouver quelque part entre ces deux extrêmes.

En général les nouveaux photographes, venus à l'époque du numérique, ne connaissent du passage au noir et blanc que le fameux 'sépia'. Ce sépia vient d'avant la photo argentique, du dessin avec de l'encre de seiche, les morgat comme on les appelle en Bretagne. Cette encre brune donne plus d'émotion qu'une encre brutale noire. En photographie, passer du  noir et blanc à un effet comme le sépia s'appelle un 'virage'.

Les anciens avaient développé toute une série de méthodes et de procédures pour obtenir d'une façon régulières et répétitives des effets de niveaux de gris. Chaque professionnel avait sa personnalité reconnaissable à travers ses effets, ses choix de virage ou de gamme de tonalité,  il sortait du lot.

A chacun son style de niveaux de gris.
    •    Ansel Adams  http://www.anseladams.com/
    •    Daido Moriyama http://www.moriyamadaido.com/english/
    •    David Hamilton  Le flou Hamilton, les jeunes filles d'Hamilton ...http://dp.mariottini.free.fr/Liens/hamilton-style.htm
    •    Edwards Curtis  http://www.edwardscurtis.com
    •    Edward Weston  http://www.edward-weston.com/edward_weston.htm
    •    Karl Blossfeldt  (j'ai un faible pour ces tonalités qui rendent les formes plus visibles, voir soulignées)  http://www.karlblossfeldtphotos.com/pho … .asp?ID=14
    •    Man Ray (la fameuse femme de dos en violoncelle) http://www.manray-photo.com/catalog/index.php
    •    Michael Kenna (les ciels et les reflets! Les blancs purs) http://www.michaelkenna.net/
    •    Nick Brandt  http://www.nickbrandt.com/
    •    Ralph Gibson  http://www.ralphgibson.com/
    •    Rocky Racoon (pas la chanson des Beatles)
    •    etc ..
    
Je n'ose mettre une seule photo de ces artistes car les clichés se vendent assez chers, les droits d'auteur risquent de nous toucher. Pour vous donner des idées de ces effets, je vous propose à la place une de mes photos au 150mm,  ISO 200, 1/320s à f/5.6 un jour de beau soleil à Cancale. Un couple de photographe fait une pause au bord du quai avec quelques huitres et du citron.


L'original en couleur, des versions faites en un clic avec des presets sous lightroom, puis la version de Silver Efex Pro®  avec un effet cyanotype bleuté sur un film Kodak 400TX Pro et ses gros grains puis un  tirage sur  papier Ilford. J'ai ajouté un tour de photo pour que l'ensemble soit proche de ce que faisais en 1968, pour être différent des copains avec mes monochromes bleutés.

L'original
http://img839.imageshack.us/img839/5052/traitement6.jpg

!
L’original en couleurs
!
Le traitement à la Edouard Curtis
!
Le sépia dense
!
A la Ralph Gibson
!
Basé sur les tonalités en forçant fortement les contrastes
!
A la Ansel Adams
!
A la Karl Blossfeldt
!
A la Courtox
 

De même que chaque film monté dans le boitier avait des caractéristiques différentes permettant de capter plus ou moins de lumière, avec un piqué différent, il faut pouvoir recréer ces effets avec le logiciel pour numérique.

Par exemple la taille du grain n'était pas la même entre un film Kodak 100 TMAX pro et un  Tri-X 400TX Pro. Coment régler cela?

Ensuite il a les effets dus aux papiers utilisés lors du tirage final, il existe des papiers qui renforcent les tons chauds, d'autres les tons froids.
Il y a aussi les techniques  finales du tirage, comme les bords brûlés, le vignettage, le virage avec les tons Silver ou l'argent métal qui fera le fameux Sépia on faisait cela à l'époque par sulfuration, là on fera ceci dans un menu.

Les Virages qui consistent à remplacer le sel d'argent initial par d'autres métaux, comme le sélénium pour augmenter les contrastes et changer les tonalités,  ne se trouvent pas dans tous les logiciels il faut chercher des 'presets' réalisés par d'autres photographes. Les virages aux sels d'or  qui fournissaient des images bleutées avec des tonalités très variées suivant les papiers utilisés et surtout une forte augmentation de la durée de vie de ce tirage papier ne se trouvent en général pas dans les menus, sauf exceptions.

On peut tout faire soit même avec le menu 'virage' disponible dans tous vos logiciels dont Lightroom. Il suffit de connaitre quelques ancien trucs: par exemple pour le virage sélénium et le  sulfate de cuivre on obtient  l'image plus bleutée pour l'un et rougeâtre pour l'autre, à vous de choisir votre teinte et d'agir sur le bon curseur.

Essayez de retrouver le Hors Série numéro 10 de Réponse photo pour en savoir plus. Un  groupe de fanatiques vous a concocté des 'presets' pour lightroom permettant de réaliser en 1 clic ces effets: http://www.photofloue.net/lightroom/lig … -et-blanc/ et  ensuite présenter vos travaux, les commentaires et les critiques positives vont fuser rapidement et vous ferons faire des progrès.

Prochain propos, après vos réactions: Comment passer  vos  photos couleurs en noir et blanc? Ou plutôt comment leur redonner la vision originale, car les capteurs ne voient que des tonalités de gris.


 
rss