auto:

 * Love story (0)
mini_img Par Zoomy
Lun.15 Fev à:21h04
 Nouveauté (219)
mini_img Par christophe
Lun.8 Fev à:16h47
 Devinette pour Christophe (1)
mini_img Par christophe
Mar.29 Dec à:00h00
 * Konica Hexanon 21mm f/2.8 (15)
mini_img Par christophe
Lun.21 Sep à:13h08
 Adieu et merci à tous (12)
mini_img Par Fab
Ven.26 Jun à:19h40
 Rencontre avec un autopor... (3)
mini_img Par christophe
Ven.19 Jun à:16h05

Menu

Une des photos du forum

2104111656_Greevin1.jpg
28 invités et 1 membre en ligne
Visiteurs: : 392802

Les metadatas (métadonnées) dans les images

EnvoyerImprimer

Article en cours de rédaction !

Généralités

Au moment de la prise de vue, votre boîtier inscrit, en plus de l'image, des données fort utiles. Les unes servent à votre logiciel de postproduction à présenter correctement votre image, avec, par défaut, les réglages d'affichage de votre appareil, les autres offrent des renseignements concernant les conditions de la prise de vue. C'est à celles-ci que nous allons nous intéresser.

Formats

Il existe deux formats d'enregistrement de ces métadonnées. Le premier s'appelle EXIF.
Il a été implanté par le Japan Electronic Industry Development Association (JEIDA). Il en existe plusieurs versions.
Les données sont inscrites directement en hexa, et ne sont pas lisibles directement. Il faut donc un logiciel pour les décoder. Certaines, pourtant fort utiles sont inscrites dans un champ réservé,: "MakerNote" dans lequel chaque constructeur code ce qu'il veut de la façon dont il le désire, et sans nécessairement  en communiquer les sources.
C'est le cas, en particulier, de l'objectif utilisé. Codé en exa sous un code propriétaire à caque constructeur, l faudra une base de donnée établie en reverse engeniering pour en tirer quelque chose.
Plus facilement accessibles, parce que standart, certaines ne manquent pas d'intérêt:
DateTimeOriginal, CreateDate, DateTimeDigitized : Affichent la date et l'heure de la prise de vue sous la forme 2010-10-09T17:15:02.05+02:00 (xmp) ou 2010-10-09 17:15:02.05(exif)
Make : Affiche le nom du constructeur de votre appareil de photo.
Model : Affiche le modèle de votre APN.
FIrmware : affiche, en sortie de votre appareil, la version du firmware. Souvent surchargé par le nom du logiciel de postproduction lors de l'export de vos photos.
FocalLength : La focale de votre objectif.
Fnumber : Le diaphragme au moment de la prise de vue.
nb: Ces deux derniers champs ne sont renseignés que si votre appareil discute avec votre objectif, donc des autofocus compatibles, eu des objectifs manuels dotés d'une bague AFconfirm dûment programmée.
ExposureTime : Vitesse d'obturation.
ISOSpeedRatings : La sensibilité en iso sur laquelle vous avez réglé votre capteur au moment de la prise de vues.
ExposureBiasValue : La compensation d'exposition éventuelle, sous le forme d'une fraction précédée d'un + ou un -.
MeteringMode : Le type de mesure de lumièrre choisi, sous la forme d'un code chiffré à un chiffre:
   0 : Inconnu
   1: Moyenne
   2: Centrale pondérée
   3: Point
   4: Multi points
   5: Multi zones
   6: Partielle
   255: autres
ExposureProgram : Le programme choisi, sous la forme d'un chiffre codé lui aussi
   0: Inconnu
   1: Manuel
   2: Normal
   3: Priorité ouverture
   4: Priorité vitesse
   5: Créatif, orienté prof de champ
   6: Action, orienté vitesse
   7: Portrait, arrière plan flou
   8: Paysage, arrière plan net
Flash: retourne un code sous la forme d'une série de six chiffres, chacun indiquant l'état du mode de flash: Celui du poids le plus faible indiquant si le flash a été utilisé ou non, les autres s'il est programmé ou non, s'il est forcé ou non, si il est dans le mode anti yeux rouges, si il a mesuré la lumière réfléchie etc.
SubjectDistance : Indique, si optique automatique, la distance à laquelle le focus était réglé au moment de la prise de vue. Il semble que les constructeurs fassent un peu ce qu'ils veulent avec cette donnée, et, souvent le résultat retourné ne sera pas conforme à la réalité.

L'autre format, qu' ADOBE tente d'imposer, écrit en clair les données dans le fichier: Vous pouvez les lire en ouvrant votre fichier avec un simple éditeur de texte. Il existe des chapitres ou des tags, qui reproduisent les données exifs lues par Photoshop ou Lightroom. Mais, là encore,  il existe deux formats: l'un en XML avec pour chaque tag des balises du genre <exif:make>:la valeur</exif:make>. Chacune séparée d'un  ou plusieurs espaces, ou par des retours à la ligne, avec ou non des espaces les précédents.
Plus un autre format avec une balise globale.<rdf:rdf xmlns:rdf="http://www.w3.org/1999/02/22-rdf-syntax-ns#"><rdf:description rdf:about="" suivie de chaque champ avec passage à la ligne <tiff:make=la valeur"> (encadrés ou non de balises, c'est selon)
</rdf:description> Il existe des exceptions dans les balises qui nous intéressent, en particulier la balise ISOSpeedRatings :
   <exif:isospeedratings>
    <rdf:seq>
     <rdf:li>100</rdf:li>
    </rdf:seq>
   </exif:isospeedratings>
Bref, un bien beau bordel, tout à fait conforme aux habitudes d'Adobe.
Vous trouverez ici un exemple de trois formes différentes trouvées sur des images issues de différentes versions de Ligtroom ACR ou Photosop.
Nous reviendrons avec plus de précision, à l'attention des développeurs sur le détail de ces formats.

Les logiciels

Si vous avez besoin de lire ou modifier vos exifs, il existe des logiciels pour votre ordinateur, dont nous listerons les meilleurs (ceux comportant des bases de données des objectifs) ou ceux s'intégrant à l'explorateur de votre système.
Il existe aussi des modules PHP, pour les développeurs, qui permettent de parser les exifs. Citons EXIF que vous trouverez en natif chez les bons hébergeurs.
Il existe des librairies, Citons notamment exiftool, le plus puissant et stable, actuellement.
Nous avons développé, de notre côté, un script qui lit conjointement les EXIFS et les XMP pour en tirer le maximum d'informations utiles, que vous pourrez utiliser sur notre forum, et dont vous pouvez avoir les sources si vous m'écrivez.




</rdf:rdf>
 
rss