auto:

 * Love story (0)
mini_img Par Zoomy
Lun.15 Fev à:21h04
 Nouveauté (219)
mini_img Par christophe
Lun.8 Fev à:16h47
 Devinette pour Christophe (1)
mini_img Par christophe
Mar.29 Dec à:00h00
 * Konica Hexanon 21mm f/2.8 (15)
mini_img Par christophe
Lun.21 Sep à:13h08
 Adieu et merci à tous (12)
mini_img Par Fab
Ven.26 Jun à:19h40
 Rencontre avec un autopor... (3)
mini_img Par christophe
Ven.19 Jun à:16h05

Menu

Une des photos du forum

2410112200_DSC_0979_2_web.jpg
20 invités et 1 membre en ligne
Visiteurs: : 392786

Les Aberations chromatiques et autres dérives de couleur

EnvoyerImprimer
Cliquez sur les images pour les voir en grand

http://www.street-photo.fr/fr/components/com_agora/img/members/1/mini_1a1400093183_fringing.jpg
Cette petite image pour expliquer comment les rayons trop inclinés peuvent affecter, sur les bords de l'image d'un appareil de photo numérique, le rendu des couleurs et le vignetage.
http://www.stevehuffphoto.com/wp-content/uploads/2014/02/01_Magenta.jpg
Il va de soi que plus l'optique est éloignée du capteur et plus le diamètre de la lentille de sortie est petite, moins les rayons seront inclinés, donc moins le défaut sera sensible.
Le défaut n'existait pas sur les pellicules argentiques, car leur surface était lisse, et la distance entre les couches de couleur microscopique.

Les propriétaires de Nikon n'ont jamais eu à souffrir de ce problème pour une raison bien simple, la distance entre l'objectif et le capteur y est très importante. Avec une bague et les mêmes objectifs, il en sera de même avec le capteur du A7.
En pratique, le phénomène n'affecte que les optiques pour Leica ou autre télémétriques, de courtes focales, optiques dites 'rétrofocus', dont la lentille arrière est très très proches du capteur et que le A7 est seul à accepter. Les compacts APSC sont moins sensibles au problème, car, l'image étant de moindre taille, les rayons y sont aussi moins inclinés.
Même avec les Hexanon, dotés pourtant du flange (distance monture-Capteur) le plus court de tous les reflex, le phénomène, s'il existe, n'est vraiment pas sensible sur le A, quelles que soient les focales utilisées.

Quand aux aberrations chromatiques, elles sont dues à un défaut des lentilles, qui ne dévient pas les rayons lumineux de la même quantité suivant leurs fréquences (des infra rouges jusqu’aux ultra violets)
Cela crée un phénomène un peu semblable (les causes sont les mêmes) que celui qui apparait avec un prisme ( on a tous vu ça à l'école) qui crée une sorte d'arc en ciel à partir d'un rayon lumineux dans lequel toutes les couleurs sont mélangées et présentes (blanc).
http://planete.gaia.free.fr/images/im.sciences/physique/lumiere/prisme.jpg
Sur une photo, cela affecte les transitions violentes, entre des blancs et des noirs, et cela s'accentue quand la mise au point est mauvaise dans ces endroits, ou/et sur les bords de l'image. Cela affecte de la même façon l'argentique couleur et le numérique, bien sur, puisque c'est un défaut dans l'image projetée.
http://img1.focus-numerique.com/focus/articles/1220/aberrations-chromatiques-laterale-exemple.jpg
En noir et blanc, le phénomène est beaucoup moins sensible et se traduit au pire par une infime réduction du piqué ou un très léger surlignage.
Nb: La technologie a fait des progrès, avec la mise au point de verres spéciaux qui permettent de corriger, minimiser ou même quasiment supprimer ces AC. De telles optiques sont dites "Apochromatiques" ou prétendues telles.
 
rss