auto:

 Pour parler d'une renaiss... (88)
mini_img Par Fab
Mar.18 avr à:23h58
 * Love story (0)
mini_img Par Zoomy
Lun.15 Fev à:21h04
 Nouveauté (219)
mini_img Par christophe
Lun.8 Fev à:16h47
 Devinette pour Christophe (1)
mini_img Par christophe
Mar.29 Dec à:00h00
 * Konica Hexanon 21mm f/2.8 (15)
mini_img Par christophe
Lun.21 Sep à:13h08
 Adieu et merci à tous (12)
mini_img Par Fab
Ven.26 Jun à:19h40
 Rencontre avec un autopor... (3)
mini_img Par christophe
Ven.19 Jun à:16h05

Menu

Une des photos du forum

95a1385064145_9n9scanoriginal.jpg
18 invités et 1 membre en ligne
Visiteurs: : 410118

Les champignons dans les objectifs photo

EnvoyerImprimer
imageimageimage

Parfois (c'est statistiquement peu fréquent sous nos climats, plus fréquent sur des optiques très anciennes achetées sur Internet qui ont souvent fait de longs séjours dans des caves humides) des champignons et moisissures, qu'on appelle "Fungus" en Anglais, envahissent vos objectifs (voir photos ci dessus). Beaucoup de choses ont été dites sur ce sujet, parfois fausses ou trop alarmistes, nous allons tenter de faire le point

Ils sont sont issus de spores microscopiques portées par l'air ambiant avec les autres poussières, spores très résistantes et dont la durée de vie est très longue.. Ces spores ne se développeront que si elles ne trouvent des conditions favorables.
Celles-ci sont l'obscurité, le confinement, l'humidité et une température idéale (entre 17 et 25° ?)
Une fois que les spores ont commencé à se développer, le processus va assez vite: plus tôt on traite, mieux c'est.
Il faut savoir que les champignons se nourissent de certaines substances qui servent au coating des objectifs, et produisent des déchets acides attaquant aussi celui-ci. Le verre lui-même n'est pas touché.

La contagion

Il semble évident que les histoires qu'on raconte à ce sujet soient pure fiction: Les spores ne peuvent se déplacer sans mouvement d'air, lesquels sont inexistants dans le corps d'un objectif immobile et elles ont peu de chance, là encore, de pénétrer dans vos autres optiques immobiles elles aussi: inutile de mettre l'optique infectée en quarantaine ou au feu !!!
L'infection a probablement eu lieu lorsqu'on s'est servi de l'objectif à la période des champignons, dans un milieu humide et infesté, ou dans des pays trop picaux. Les spores sont entrées dans le corps de votre objectif quand vous manipuliez la bague de MAP qui sert de piston aspirateur quand on l'éloigne de L'appareil par une map rapprochée.
Beaucoup plus tard, dans l'obscurité, en présence d'un taux d'humidité idéal de 80% et d'une bonne tempèrature, elles ont commencé à éclore et développer des champignons.
La preuve du faible risque de contagion ? Regardez l'optique très attaquée que vous venez d'acheter sur la baie pour un prix dérisoire: une seule lentille est infectée, la plupart du temps. Comment penser qu'un autree objectif posé à  proximité sera plus atteint que la lentille située juste en face à quelques millimètres de celle qui sert de terreau aux moisissures ?
Quid des risques de production de spores par l'objectif lui-même ?  Il semblerait que si l'infection a la forme de firmaments, on serait en présence d'un développement végétatif, non producteur de spores. La forme qui produit les spores se présenterait plutôt sous l’aspect de petits amas globuleux.

Comment traiter

Démontez votre optique et nettoyez le verre attaqué, si vous le pouvez. Je commence par nettoyer avec du produit à vitres (Ajax vitre) pour enlever toutes traces autant que possible.
Les champignons attaquent le coating au bout d'un moment, mais, si vous vous y prenez assez tôt, il ne restera pas de traces.
Un petit trempage du verre dans du vinaigre d’alcool (blanc) puis de l'eau de Javel suffira pour détruire la maladie (idem pour nettoyer les éléments métalliques tout autour de la lentille dans l'optique).
S'il reste des traces, on peut tenter un polissage avec un chiffon microfibre et des cendres de cigarette.
Re-nettoyage avec le produit qui va bien pour éliminer toutes traces de gras, et remontage.
Ensuite, le remède de cheval: Certains conseillent de mettre  votre optique dans un bocal étanche pendant 24 heures à l’extérieur dans lequel vous aurez joint un coton imbibé de Formol, en prenant soin qu'il ne touche pas votre objectif: Spores et restes de champignons seront détruits, dit-on.
J'ai fait l'essai, j'ai eu un voile blanchâtre sur les lentilles de mon objectif, grosse angoisse: J'ai mis celui-ci à sécher/évaporer plusieurs heures au grand air en le sortant et en évitant de respirer ses vapeurs: le voile a disparu lentement en une demi heure. Vous avez eu peur aussi ?
ATTENTION ! Le formol est hautement nocif et cancérigène: Travaillez en extérieur et ne respirez en aucun cas les vapeurs de cette horreur.
Les plus maniaques, s'ils vivent dans un environnement difficile,  pourront faire cette opération formolage tous les ans après l'automne avec toutes leurs optiques. Mais le mieux est encore de les stocker correctement, tout simplement.

Comment stoker vos optiques

Jamais dans une cave, dans un sac fermé ou au fond d'un placard dans un endroit humide. Si vous devez les stocker pendant longtemps, vous pouvez les mettre dans des bocaux étanches (confitures) avec un air sec, entre 40 et 60% d'humidité relative, pas moins, pas plus, avec un sachet *bien neuf* de silicagel. Si possible à la lumière et dans une pièce à température constante. Évitez le soleil direct sur les lentilles qui concentrent bien la chaleur (on se souvient des feuilles de papier de notre enfance qu'on allumait avec des loupes) !!!
Sinon, le mieux est un endroit aéré, sec et à température constante: la circulation d'air fait évaporer l'humidité et la condensation, principale source du développement des champignons.
Sinon, faites-leur prendre la lumière et l'air régulièrement, les jours nuageux et lumineux. Ce qui protège le mieux un objectif... c'est de s'en servir.

Quand vous revenez d'une ballade humide, faites les bien sécher pendant une nuit avant de les ranger avec les autres. A éviter, une optique fraiche qui s'embuera avec la chaleur humide d'une pièce chauffée. Dans ce cas, vous pouvez la laisser réchauffer lentement dans un bocal fermé avec l'air extérieur frais moins chargé en humidité que votre air intérieur, qui, en se réchauffant lentement en même temps que votre objectif ne produira pas de condensation.
S'il y a de la condensation, séchez immédiatement votre optique dans le courant d'air d'une source de chaleur modérée.
Profitez d'un beau soleil bien chaud pour désinfecter votre sac à la lumière. Le laisser sécher copieusement sans objectifs à l’intérieur quand vous revenez d'une ballade humide. Un petit tour dans le sèche linge peut être une bonne solution aussi.

Mais surtout, vérifiez tous les six mois ou un an qu'aucun objectif n'a été atteint par des champignons.

Au fait, pendant qu'on y est, comment stocker des optiques pour éviter que la graisse ne coule sur les lames de diaphragme ? Je lis un peu partout qu'il faut stocker lentille frontale en haut. Je pense que c'est une erreur. L’hélicoïde est vers le haut de l'objectif, et, si l'on stocke lentille frontale vers le bas, l'huile coulera plutôt vers elle, c'est à dire, en s'éloignant du diaphragme et de son mécanisme. Elle ne pourra toucher les lentilles, bien protégées par leur système de montage. Au pire, il en faudrait une énorme quantité, la face externe de la lentille frontale, immédiatement nettoyable.
Notez aussi qu'un stockage à un taux d'humidité trop faible (en dessous de 40%) risque de faire sécher et durcir prématurément la graisse de l’hélicoïde.

Détériorations dues aux attaques des champignons

Si votre optique est vraiment terriblement attaquée, la totalité d'une lentille infestée sur toute sa surface ? Il est probable que vous ne pourrez pas faire grand chose, la qualité optique sera trop détériorée.  Mais j'ai traité des optiques déjà bien attaquées. Il restait des traces de détérioration du coating qui ont même disparu avec le temps: elles sont comme neuves et aucune infection n'est jamais réapparue.
Si l'attaque est juste partielle, une légère perte de contraste, et un léger flare peuvent être constatés, rien qu'un nettoyage et Lightroom ne pourra corriger :-). Et aucun impact sur le rendu des couleurs.  Ne jetez pas des merveilles !
Une étude intéressante: http://kajiwara.weebly.com/champignons- … tie-1.html
 
rss